Dès 2004, le Pérou s’est doté d’une commission nationale contre la biopiraterie pour protéger son riche patrimoine de ressources naturelles des appétits des multinationales. Altermondes revient sur le travail de la commission avec Manuel Ruiz, directeur du programme Questions internationales et biodiversité de la Société péruvienne de droit de l’environnement (SPDA).